Lancement de la ‘Defence Equity Facility’

15 Jan 2024

Les représentants de la Direction générale de l’Industrie de défense et de l’Espace (DEFIS) de la Commission européenne et du Fonds européen d’investissement ont officialisé, vendredi 12 janvier, le lancement du Mécanisme de prise de participation pour la défense, la ‘Defence Equity Facility’, qui a pour objectif de stimuler les investissements dans l’innovation de défense.

Cette initiative, dotée de 175 millions d’euros (100 millions d’euros du Fonds européen de défense et 75 millions d’euros du Fonds européen d’investissement), se concentrera sur les technologies présentant un potentiel à double usage englobant à la fois des applications civiles et militaires afin de soutenir davantage la sécurité de l’UE, conformément aux objectifs d’InvestEU.

« Cette initiative contribuera à envoyer un signal positif au marché et à stimuler les investissements privés en faveur de l’innovation en matière de défense. Il s’agit d’un pilier clé du programme européen d’innovation en matière de défense, qui vise à renforcer la compétitivité technologique et la sécurité de l’Europe, en soutenant un écosystème florissant de start-up et de PME de défense », a expliqué le commissaire européen Thierry Breton dans un communiqué. 

L’initiative soutiendra, au cours des quatre prochaines années, les fonds de capital-investissement et de capital-risque avec des stratégies couvrant les technologies pertinentes pour la défense. « En soutenant les fonds de capital-investissement et de capital-risque ciblant les investissements dans les technologies de défense à double usage, nous visons à catalyser la croissance économique et à favoriser un écosystème entrepreneurial florissant dans le domaine de la sécurité et de la défense », a déclaré Roger Havenith, directeur général adjoint du Fonds européen d’investissement.

L’initiative devrait attirer des investissements privés supplémentaires dans les fonds qu’elle soutient, mobilisant ainsi, au total, environ 500 millions d’euros pour soutenir les entreprises européennes.

Elle sera accompagnée d’activités de renforcement des capacités pour accompagner les gestionnaires dans le développement et la gestion de leurs fonds.

Les PME ont un accès difficile aux financements

Cette initiative doit aider les entreprises de défense qui ont des difficultés à avoir accès à du financement.

Dans une étude publiée le 11 janvier, la DG DEFIS a evalué les besoins de financement des entreprises européennes de défense et les défis rencontrés pour accéder au financement. Selon l’étude, bien que les investissements privés identifient l’importance stratégique et le potentiel de marché croissant du secteur des technologies de défense et à double usage, les PME opérant dans le secteur de la défense se heurtent toujours à des obstacles plus importants pour accéder au financement que dans d’autres secteurs. Environ 40% des PME ont trouvé l’accès au financement difficile, voire très difficile.

Pour 2021-2022, les deux tiers des entreprises se sont abstenues de rechercher un financement par actions et près de 50% se sont privées de rechercher un financement par emprunt (contre une moyenne de 6,6% parmi les PME de l’UE au cours de la même période).

Les investisseurs mettent en avant plusieurs obstacles au financement, tels que la complexité et la longueur des procédures de passation des marchés dans le secteur de la défense limitant la visibilité du potentiel du marché, les réglementations spécifiques au secteur introduisant des complexités et des coûts plus élevés ou encore le filtrage des investissements directs étrangers, combiné avec un marché limité d’investisseurs en phase avancée dans l’UE, limitant les opportunités de sortie.

Les obstacles au financement proviennent également d’une interprétation trop stricte et prudente des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance, qui se traduit par des politiques d’exclusion de la part des banques et des fonds d’investissement dans l’UE. 

Selon l’étude, il existe un déficit de financement en fonds propres de 2 milliards d’euros en moyenne et un déficit de financement par emprunt compris entre 1 et 2 milliards d’euros pour les PME du secteur de la défense.

Cette annonce préfigure des appels à projets dans le cadre du Fonds européen de la Défense. Elle concerne aussi bien la production d’armes que de munitions. Le Commissaire a insisté sur la nécessaire collaboration entre Etats impliquant aussi bien les grandes entreprises que les PME.

Ce budget n’est en réalité pas encore disponible dans le budget européen actuel. Lors du Sommet européen de décembre dernier, les leaders européens avaient insisté sur un élargissement du rôle du groupe de la Banque européenne d’Investissement. 

Le Commissaire Breton a, pour sa part, annoncé un document pour le Sommet du 1er février 2024.

L’opérateur en charge des appels du Fonds européen de la Défense en Wallonie est le NCP Wallonie.

Source: Bruxelles, 12/01/2024 (Agence Europe) 

© Crédit photo: Photo de Pawel Czerwinski sur Unsplash

 

Cent millards d’euros pour le Fonds de la défense

 

Flux RSS des actualités

Partagez cette actualité

Les autres actualités

Lancement d’une consultation publique sur l’évaluation des programmes CERV

Lancement d’une consultation publique sur l’évaluation des programmes CERV

Le rapport se penchera sur les incidences à long terme et les effets en matière de durabilité des programmes “Droits, égalité et citoyenneté” et “L’Europe pour les citoyens” mis en œuvre sur la période de programmation 2014-2020. Ce dernier évaluera également les réalisations préliminaires du programme “Citoyens, égalité, droits et valeurs” du cadre financier pluriannuel actuel (2021-2027)