La Commission européenne présente une future stratégie dans le domaine des matériaux avancés

28 Fév 2024

La Commission européenne a dévoilé, mardi 27 février, une ébauche de stratégie future concernant les ‘matériaux avancés pour le leadership industriel’ (‘Advanced Materials for Industrial Leadership’), un ensemble de nouvelles technologies exploitables dans plusieurs secteurs clés.

Ces ‘matériaux avancés’ comprennent toute une série de technologies et de pièces nécessaires à la transition verte et numérique européenne. Sont inclus, par exemple, les nanoparticules utilisées dans les panneaux solaires, les accumulateurs sodium-ion utilisés comme batteries ou encore les microcapsules thermochromiques intégrées dans les matériaux de construction.

Cette stratégie « vise à renforcer la compétitivité à long terme de l’UE » en veillant à ce que « l’Union reste à la pointe des nouvelles technologies des matériaux, en soutenant les capacités de développement, d’essai et de déploiement », détaille le document de la Commission.

Renforcer l’autonomie stratégique ouverte de l’Union et améliorer sa sécurité économique sont également des objectifs affichés de cette communication.

Cette stratégie, élaborée par la Commission en tandem avec les États membres, est d’abord une base de travail pour de futures orientations. Aucun processus législatif sur le sujet n’est à l’ordre du jour. Cependant, un ‘Conseil technologique’ doit être mis en place, chargé de conseiller la Commission sur le pilotage de cette initiative, et composé des États membres, des pays associés à Horizon Europe et de l’industrie.

Pour mener à bien cette stratégie, la Commission déclare vouloir « augmenter les investissements en capital et l’accès aux financements. Dans le cadre de ce paquet d’actions, l’UE mettra en place un nouveau partenariat avec l’industrie dans le cadre d’Horizon Europe, visant 500 millions d’euros d’investissements pour 2025-2027, dont au moins 250 millions d’euros provenant de sources privées ».

L’ambition affichée est de pouvoir créer une stratégie industrielle et technologique commune aux Vingt-Sept en orientant les investissements, les partenariats privé-public et le développement de la recherche et de l’acquisition de compétences.

« L’idée est de savoir ce que nous allons pouvoir faire dans le futur : utiliser les marchés publics, aborder la question des compétences, disposer de normes communes pour de nouveaux marchés. Il faut créer une connexion entre la recherche, l’innovation, la production et le commerce », a resumé une source européenne.

Cette communication doit être complétée par la future initiative sur la biotechnologie et la biofabrication pour produire des matériaux avancés.

La communication de la Commission

 

Crédit photo: © Photo de dominik hofbauer sur Unsplash

Flux RSS des actualités

Partagez cette actualité

Les autres actualités

Lancement d’une consultation publique sur l’évaluation des programmes CERV

Lancement d’une consultation publique sur l’évaluation des programmes CERV

Le rapport se penchera sur les incidences à long terme et les effets en matière de durabilité des programmes “Droits, égalité et citoyenneté” et “L’Europe pour les citoyens” mis en œuvre sur la période de programmation 2014-2020. Ce dernier évaluera également les réalisations préliminaires du programme “Citoyens, égalité, droits et valeurs” du cadre financier pluriannuel actuel (2021-2027)